Menu Fermer

Comment Entretenir L’eau De Son Spa ?

Comment bien entretenir son spa

Votre jacuzzi est désormais bien installé sur votre terrasse, ou encore dans votre véranda. Il a été rempli d’eau, les filtres sont en place, les pompes fonctionnent et vous avez mis la dose prescrite par la notice pour le traitement de l’eau. Vous pouvez désormais profiter des plaisir d’un jacuzzi à la maison. Vous invitez des amis, la famille afin de leur faire profiter des bienfaits de votre nouvelle acquisition. Mais après quelques temps, votre eau ne semble plus être d’aussi bonne qualité. Elle devient blanchâtre, ou trouble, parfois un peu mousseuse. En général, tout cela vient d’un mauvais équilibre des composant de votre eau. Mais alors, que faire ?

Les bases du traitement de l’eau et de l’entretien d’un jacuzzi

Assurer un bon équilibre de l’eau du spa est essentiel à la qualité du bain et à la longévité de l’installation. Pour ce faire, il faut en contrôler l’état chaque semaine et apporter les éventuelles corrections en complément de la désinfection quotidienne.

– Le traitement de l’eau

L’équilibre chimique de l’eau

L’eau du spa sera propre et claire si ses composants chimiques sont en équilibre. Ci-dessous, une liste des principaux indicateurs qui peuvent vous permettre d’y voir plus clair :

1 – La Valeur du pH

Le premier indicateur important est la valeur du pH de l’eau. Le pH est mesuré sur une échelle entre 0 à 14, où 7 est la valeur neutre. La valeur idéale pour l’eau de votre jacuzzi se situe entre 7,2 et 7,6 pH.

Des valeurs de pH en dehors de cette gamme peuvent irriter la peau des baigneurs.

Sous cette valeur, l’eau est acide, en-dessus, elle est basique.

La valeur du pH de l’oeil humain est d’environ 7,5. En dessous de 7,2 et au-dessus de 7,6, l’eau sera irritante pour les yeux des baigneurs. L’expérience a montré que la plupart des problèmes sont causés par une valeur trop élevée du pH. Une valeur incorrecte réduit l’effet du désinfectant utilisé.

→ Un pH élevé peut entraîner les problèmes suivants :

  • Rendre les produits de traitement utilisés (brome, chlore, oxygène actif …) inefficaces.
  • L’eau peut devenir trouble.
  • Possibilité d’irritations de la peau.

→ Un pH bas peut causer les problèmes suivants :

  • L’eau peut devenir trouble.
  • Peut causer une irritation des yeux.

La pluie ou l’ajout d’eau douce changera la valeur du pH de l’eau !

2 – La désinfection de l’eau

Le désinfectant est le produit chimique qui élimine ou neutralise les micro organismes (bactéries, algues, champignons, …) présents dans l’eau. Les micro-organismes sont de petits organismes microscopiques, qui ne peuvent pas être détectés à l’oeil nu et entrent en permanence dans l’eau par la pluie, le vent et surtout par le corps des baigneurs. Si ils ne sont pas éliminés, ils passent d’une personne à l’autre à travers l’eau (et peuvent provoquer maladies, infections ... ). La matière organique transforme l’eau du spa qui devient alors opaque et trouble.

3 – Prévenir la croissance des algues

En plus de la désinfection de l’eau, la prévention de la croissance des algues est une autre question clé. Les algues peuvent croître même si la désinfection et la filtration appropriée sont effectuées. Les traitements anti-algues fonctionnent uniquement avec leurs valeurs de pH appropriées.

4 – Dureté de l’eau

La dureté de l’eau est déterminée par la quantité des sels de calcium et de magnésium dissous dans l’eau. Les eaux dures contiennent trop de ces sels dissous et donc, laissés seuls, les résidus se forment. Les résidus peuvent causer des dommages importants à la fois pour aux parois du spa, à la tuyauterie, aux filtres, au chauffage et aux unités d’ingénierie. La dureté de l’eau ne peut pas être réduite par l’addition de produits chimiques, mais la formation de résidus (calcaire) peut être empêchée.
(Pour connaître la dureté de l’eau dans votre région, reportez-vous au tableau publié plus bas.)

5. Analyse de l’eau

Il y a plusieurs types de testeurs pour l’eau, les plus connus étant les bandelettes permettant de vous donner un aperçu rapide et global de la qualité de votre eau.

– Mesures d’équilibrage de l’eau du spa

Comment Entretenir L’eau De Son Spa ? 1

L’eau est équilibrée quand ses principaux composants minéraux sont correctement proportionnés entre eux. Pour le vérifier, il faut mesurer son alcalinité, son acidité et sa dureté.

Un déséquilibre de ces paramètres provoque le vieillissement prématuré de tout ce qui entre en contact avec l’eau du spa. Cela se traduit à terme par la détérioration de la coque, l’oxydation des éléments métalliques, l’entartrage des équipements hydrauliques.

Pour effectuer vos mesures, vous pouvez utiliser un testeur électronique ou bien un procédé colorimétrique à base de liquides tests ou de bandelettes enduites de réactif chimique. Au contact du bain, ces produits prennent une teinte particulière à comparer avec une échelle fournie (cf image ci-contre). Il existe des réactifs pour chaque composant à contrôler : pH, TAC, TH…

• Le contrôle du PH

Le pH (potentiel Hydrogène) correspond aux taux d’acidité et d’alcalinité (ou basicité) de l’eau. Ces valeurs s’expriment en degrés français (° f) ou parts/million (ppm). Le pH s’évalue dans l’absolu sur une échelle logarithmique allant de 0 à 14 : pour un spa, la norme d’évaluation va de 6 (trop acide) à 9 (trop basique). La plage de neutralité se situe entre 7,2 et 7,6 (certains avancent 7 à 7,4). S’il est trop bas ou trop élevé, ajustez-le à l’aide d’un correctif en poudre ou liquide type « pH+ » ou « pH- ». La procédure est simple mais respectez bien les dosages (en mg/l) du tableau imprimé sur la boîte. Une fois la correction effectuée, il est possible de verrouiller la valeur jusqu’à la prochaine vidange en ajoutant du « pH stable ». Ce produit chargé en carbonates et bicarbonates est toutefois déconseillé en cas d’eau très dure.

• Le contrôle du TAC

Le TAC (Titre alcali-métrique complet) est fonction de la concentration en ions carbonates (CO32-) et bicarbonates (HCO3-). Exprimé en degrés français (°f), cet indice est primordial pour la stabilité du pH. Il caractérise en effet l’influence que peut exercer sur celui-ci les produits désinfectants. La valeur idéale est comprise entre 8 et 10 °f. Trop faible ou trop élevée, le désinfectant remplit mal sa fonction et le pH devient difficile à ajuster. Pour parvenir à l’équilibre désiré, il existe là aussi des produits correctifs (à la baisse ou à la hausse) de TAC.

• Le contrôle du TH

Le °TH (Titre hydrotimétrique) indique si votre eau est plus ou moins douce ou dure. Le calcium et le magnésium sont les principaux constituants de la dureté de l’eau. Une eau trop douce mousse et devient rapidement corrosive. Trop dure, elle se trouble et finit par entartrer tout le système hydraulique (cuve incluse).

Dureté de l'eau en France en fonction des régions
Dureté de l’eau en France, par département. © Wikipédia, domaine public
Tableau Balance de Taylor

La dureté de l’eau varie de façon importante selon les régions. Il faut savoir que, dans un spa, l’évaporation naturelle tend à augmenter la dureté.

Et c’est normal, puisque le liquide diminue au fil du temps alors que les minéraux, eux, restent et se concentrent de plus en plus. Ajouter de l’eau du robinet, pour compenser la perte, est un moyen simple de réduire la dureté. On peut aussi utiliser ponctuellement un produit anti-tartre à condition de consulter d’abord un professionnel. La bonne fourchette se situe entre 7 et 15 °TH.
L’équilibrage est parfois délicat à réaliser avec des paramètres hors normes.

Pour vous aider, il existe un outil pratique, la balance (ou table) de Taylor, sur laquelle vous pouvez vous baser. Ce diagramme se compose de trois échelles permettant d’établir de manière précise la relation entre le TAC, le pH et le TH.

Vos mesures effectuées, repérez-les sur le diagramme et reliez-les par une ligne pour déterminer le pH de l’eau du spa. À chaque fois que vous réglez un paramètre, les autres bougent. Le but n’est donc pas de chercher à reproduire exactement les données de la balance de Taylor mais à s’en approcher pour trouver le meilleur équilibre possible. On constate ici qu’avec une alcalinité de 10 °f (100 ppm) et une dureté de 25 °f (250 ppm), le pH idéal est de 7,5 : soit dans la plage de neutralité. (© D’après mareva.fr)

– Désinfection de l’eau du spa

L’équilibre de l’eau se modifiant en fonction des variations de température et de la fréquence d’utilisation du spa, le système d’assainissement automatique ne peut suffire à le maintenir. Aussi, vous devez quotidiennement procéder à une désinfection chimique dans des proportions à définir au coup par coup. Pour traiter, vous avez principalement le choix entre le chlore, le brome, et l’oxygène actif. Certains traitements au sel commence aussi à apparaître pour les jacuzzis. Ces produits s’utilisent au moyen de diffuseurs ou de flotteurs spéciaux.

  • Le chlore : Bon marché, disponible en galets, pastilles ou micro-billes à dissolution lente ou rapide, le chlore est efficace contre les bactéries, les champignons et les résidus organiques (peaux mortes, sueur…). Mais, une fois le pH remis à niveau, son activité diminue fortement. Ce produit présente aussi l’inconvénient de fabriquer des chloramines au contact des matières azotées provenant des baigneurs. Or, les chloramines sont ces composés désagréablement odorants, irritants pour les yeux et les voies respiratoires…
  • Le brome : Puissant désinfectant, le brome se vend en galets ou comprimés qui agissent en se dispersant lentement dans l’eau du bain. Plus onéreux que le chlore, il est en contrepartie moins odorant et sensible aux fluctuations du pH. Il conserve ainsi l’essentiel de ses principes actifs quand son concurrent en perd les deux tiers.
  • L’oxygène actif : On vous conseillera parfois comme alternative écologique l’oxygène actif (en comprimés). Ce stérilisant inodore est fort bien adapté aux piscines mais ne convient guère aux températures élevées d’un spa : au-dessus de 33 °C, il perd de son efficacité.

– Les bases de l’entretien du spa

  1. Vidangez, nettoyez et remplissez le spa régulièrement. En fonction de la qualité de votre traitement de l’eau, vous pouvez être amené à changer l’eau de votre spa tous les 4, 6 ou 8 mois. Plus vous maîtriserez l’équilibre de l’eau de votre spa, plus vous garderez votre eau longtemps.
  2. Nettoyez vos filtres au moins une fois par semaine dans le cadre d’une utilisation régulière. Nettoyez les filtres sous un robinet ou un jet d’eau sans trop de pression (utilisation du karcher interdite). Vous pouvez également utiliser le nettoyeur de filtres Estelle en vente sur internet
  3. Prenez une douche avant d’entrer dans le spa et rincez-vous bien (qu’il ne reste pas de shampoing dans vos cheveux ou votre maillot de bain). Le corps humain est un des principaux responsable de l’apport de corps étrangers dans l’eau de votre jacuzzi.

Voilà, si vous suivez ces conseils, vous devriez pouvoir maintenir votre eau claire et pure pour votre spa. N’hésitez pas à partager en commentaire vos façons de faire pour maintenir votre eau propre le plus longtemps 🙂

Publié dansEntretenir son spa

Et si vous nous donniez votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.